Lorsque l’on adopte un chat ou que les beaux jours reviennent, les propriétaires de ces petits félins sont souvent amenés à se poser cette question : faut-il laisser son chat sortir à l'extérieur ? Les chats sont instinctivement des chasseurs en quête de liberté et qui ont besoin de se dépenser. Seulement, s’ils n’ont pas été habitués dès leur plus jeune âge à gambader dehors, le changement ne pourra pas se faire du jour au lendemain.

Dans tous les cas, avant de laisser son chat partir à la conquête du monde extérieur, il convient de prendre certaines dispositions pour sa sécurité. Tout comme si vous décidez de le garder précieusement en intérieur, il faudra lui offrir tous les accessoires nécessaires à son développement et à son bien-être. En effet, un chat d'intérieur est plus sensible à la prise de poids


Chat à l'extérieurCe petit chat adore gambader dehors et chasser !

Laisser son chat profiter de la vie extérieure


C’est indéniable : une fois que les chats ont gouté à la vie à l’extérieur, ils ne peuvent plus s’en passer ! En effet, lorsqu’un chat passe une bonne partie de la journée dehors, c’est un excellent moyen pour lui de se dépenser. Il grimpe dans les arbres, il court, il chasse, il s’agrippe : c’est un véritable terrain de jeu pour lui qui lui permet de faire ressortir son instinct de félin.

En se dépensant ainsi, votre boule de poils a d’ailleurs beaucoup moins de risques de tomber dans l’obésité ou de prendre du poids. Il se dépense et améliore chaque jour sa musculature. 

En se promenant, votre chat vit de nombreuses expériences. Il découvre de nouvelles odeurs et rencontre des animaux et des insectes avec lesquels il peut jouer ou chasser. Ces découvertes et cette sensation de liberté stimulent naturellement son bien-être. Une fois rentré à la maison, votre chat est fatigué et il préférera se reposer plutôt que de faire ses griffes sur votre canapé.

Quels sont les dangers pour les chats qui sortent dehors ?


Avant de laisser votre chat sortir en extérieur, certaines précautions doivent être prises. En effet, le monde extérieur, aussi libérateur soit-il, peut aussi être source de dangers. Ces dangers concernent votre chat mais aussi toutes les races de chats qu’il va être amené à côtoyer durant ses périples.

L’environnement n’est pas toujours compatible avec une vie en extérieur


Le premier danger potentiel est bien évidement la présence des voitures. Selon l’environnement dans lequel vous vivez, les routes peuvent être plus ou moins dangereuses et fréquentées. En campagne, votre chat aura moins de risques de se trouver heurté par une voiture qu’en ville ou le long d’une route départementale.

Un autre danger est celui des animaux sauvages. Certains d’entre eux peuvent être agressifs en présence d’un chat inconnu. Si votre chat se balade dans le jardin des voisins, il peut également rencontrer un chien méchant qui n’apprécie guère la compagnie des félins. Lors de ces rencontres et en cas de contact ou de bagarre, votre chat peut contracter des maladies ou blessures.

Parmi elles on retrouve : la leucémie du chat, les infections des voies respiratoires, le coryza, des abcès ou encore le sida félin. Cela n’est pas une généralité mais il convient d’en être bien conscient.

La nature peut représenter un danger


Une autre menace pour votre chat que nous pouvons relever est la nature en elle-même. En effet, certaines plantes sont toxiques pour nos animaux domestiques : le lys, le poinsettia, le gui, l’azalée, le narcisse, le philodendron et le cycas. Et nous le savons bien, les chats adorent manger nos plantes ou de l’herbe pour les aider à mieux digérer leurs repas ou pour combler leur manque de fibres.

Ils peuvent également trouver dans la nature des substances toxiques telles que les herbicides, les granulés anti-limaces, l’antigel ou la mort-aux-rats. Dans la nature nous trouvons aussi tiques et puces : un vrai danger pour votre animal si celui-ci n’est pas traité. Celles-ci refont surface dès l’arrivée du printemps et durent jusqu’à la fin de l’automne.

Si ces parasites sont principalement actifs sur cette période de l’année, il faut noter qu’ils peuvent tout de même attaquer votre chat en hiver. En plus des désagréments cutanés qu’elles provoquent, les puces et les tiques sont aussi susceptibles de véhiculer des maladies graves à votre compagnon à 4 pattes.

Plantes toxiques pour les chatsAttention : certaines plantes sont dangeureuses pour les chats !

Attention aux pièges


Enfin, votre animal peut également devoir faire face à différents pièges mis en place par des humains. Certaines personnes qui ne veulent pas retrouver de chats de leur jardin ou pour d’autres raisons, installent des clôtures fils ou du barbelé. Dans ce cas, le danger réside dans le fait que votre chat peut se faire mal en essayant de les escalader et peut carrément s’y coincer avec son collier.

Les bonnes questions à se poser avant de laisser son chat sortir dehors :

  • Est-ce que je vis dans un environnement calme et peu fréquenté par des voitures ?
  • Mes voisins ont-ils eux aussi des animaux qui vivent en extérieur ?
  • Les vaccinations de mon chat sont-elles bien à jour ?
  • Y-a-t-il des plantes toxiques dans les alentours ?
  • Est-ce que mon chat est bien traité contre les parasites ?
  • Est-ce que mon chat peut se coincer quelque part à cause de son collier ?



Comment sécuriser mon chat lorsqu’il va dehors ?


Une fois que vous avez pris conscience de ces dangers potentiels sur la vie du chat à l’extérieur, prenez les dispositions nécessaires pour réduire les risques de problème. Votre chat pourra ainsi profiter pleinement de la vie en plein air.

Vérifiez que ses vaccins sont à jour et prévenez les attaques de parasites


La première chose à faire si vous décidez de laisser votre chat sortir dehors est de vérifier qu’il est à jour dans tous ses vaccins. C’est cela qui va permettre de le protéger des maladies graves notamment pour les chats d’extérieur. Un premier vaccin doit être fait au chaton vers huit ou neuf semaines. Il va ensuite recevoir deux injections la première année et cette protection doit être maintenue par des rappels annuels.

Ces vaccins vont notamment le protéger du typhus, du coryza ou encore de la rage. Pour plus d’informations, demandez conseils à votre vétérinaire

Les attaques des puces et des tiques sur les chats d’extérieur ne sont pas rares. Pour éviter cela à tout prix, il faut prévenir en traitant régulièrement. En règle générale, il est conseillé de traiter tous les mois avec des pipettes.

D’autres produits existent sous forme de comprimés ou colliers et sont actifs plus longtemps. Trouvez le format qui convient le mieux à votre chat et qui est le plus efficace sur lui.

Le chat se gratte à cause des puces ou tiquesLes puces et tiques démangent votre chat et peuvent créer des maladies plus graves

Faites castrer ou stériliser votre chat


En procédant à la castration de votre chat mâle et outre le simple avantage de limiter la reproduction, la castration (et stérilisation chez la chatte) permet de modifier de façon positive le comportement du chat. Un chat castré griffera moins, s’absentera sur des durées moins longues notamment en période de rut et se bagarrera moins. Cela réduit ainsi les risques de morsures et de griffures, les risques d’accidents et la propagation de certaines maladies telles que le sida.

Installez une chatière sur votre porte


La chatière permet à votre chat d’entrer et de sortir à sa guise dans la maison. Très pratiques et fonctionnels, les modèles de chatières électroniques proposent aujourd’hui des systèmes de filtrage. Cela signifie que vous pouvez décider de quel animal peut oui ou non entrer dans votre maison. Ce filtrage fonctionne grâce à la puce d’identification implantée sous la peau de votre chat (ou à un badge d’identification sur collier).

La chatière est programmée pour détecter la puce électronique de votre animal et s’ouvre dès que celui-ci s’approche. Certains modèles proposent même une programmation horaire : selon les heures que vous définissez, votre chat ne pourra pas entrer ou sortir de la maison.

Trouvez la meilleure chatière pour votre chat

Ainsi, dès que la nuit tombe, vous pouvez choisir que la chatière se verrouille. Vous pouvez aussi décider que votre chat puisse entrer à n’importe quelle heure afin qu’il ne se retrouve pas bloqué dans le jardin. Cet accessoire de pointe permet d’éviter les dangers de la route durant la nuit lorsque votre chat est peu visible par les voitures. 

Si vous ne souhaitez pas installer de chatière, des niches d’extérieur pour chats existent également. Celles-ci peuvent s’installer dans votre jardin. Comme pour les chiens, les niches pour chat permettent de leur offrir un coin abrité de froid et du vent.

Eloignez tous les dangers


En inspectant votre environnement, vous découvrirez rapidement quels peuvent être les dangers pour votre chat. Pour réduire le risque d’empoisonnement avec des plantes, vérifiez que vous-même ou vos environs n’en possèdent pas. Il va de soi que vous ne devez pas non plus utiliser de produits dangereux et chimiques dans votre jardin.

Prévoyez enfin de mettre à la disposition de votre chat de l’herbe à chat à la maison. Il sera ainsi moins tenté d’aller mâcher des plantes potentiellement dangereuses quand il se trouvera à l’extérieur. 

Renseignez-vous sur vos voisins : ont-ils eux aussi des animaux ? Sont-ils souvent lâchés en extérieur ? Sont-ils plutôt sociables ou méchants ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à les informer que vous avez un chat afin qu’ils soient eux aussi, plus vigilants.

Equipez votre chat comme il faut


Si vous avez peur que votre chat se perdre ou que vous craignez de ne plus le retrouver, vous pouvez l’équiper d’un collier avec traceur GPS. Ces colliers vous permettent de suivre la progression de votre chat dans la nature souvent par le biais d’applications mobiles, en temps réel. Des GPS plus travaillés vous offrent la possibilité de le faire sonner si votre chat est caché ou de le faire vibrer pour dresser votre animal à rentrer à la maison à ce moment-là.

Collier GPS pour chatsGrâce à ce GPS à accrocher au collier de votre chat, n'ayez plus peur de le perdre !



Si vous ne souhaitez pas acheter ce type de collier, pensez à inscrire vos coordonnées sur le collier afin d’augmenter les chances qu’on vous le rapporte s’il s’est perdu. Pour minimiser les risques que votre chat se coince quelque part avec son collier, optez pour un collier détachable et anti-étranglement. L’intérêt de ce type de collier réside dans le fait que le fermoir s’ouvre facilement sous la pression.

Si votre chat se retrouve coincé à cause de son collier, il lui suffira juste de bouger légèrement pour que le collier s’ouvre et qu’il puisse se dégager. Les colliers anti-étranglement peuvent donc par définition se perdre plus facilement mais c’est le prix à payer pour plus de sérénité et sécurité.

Inspectez votre chat régulièrement


Lorsque votre petit aventurier rentre à la maison le soir, n’hésitez pas à l’inspecter de près. Vérifiez notamment qu’il n’est pas blessé au niveau de l’ensemble de son pelage. Cela peut arriver s’il s’est battu avec un autre animal durant la journée. Si c’est le cas, prenez rendez-vous chez votre vétérinaire afin de soigner la plaie au plus vite. 

En hiver lorsqu’il fait très froid, ou à l’inverse en été lorsqu’il fait très chaud, surveillez les pattes de votre compagnon. La glace, tout comme le béton trop chaud voire brulant ou encore le sel, peuvent abîmer les coussinets de votre chat. Des produits sous forme de baumes par exemple, existent et permettent de soigner les éventuelles brûlures et réparer les coussinets gercés.

Surveillez son comportement


Si vous constatez un changement dans le comportement de votre chat par exemple s’il se gratte beaucoup, il a peut-être développé un problème cutané. Vérifiez qu’il n’a pas de puces ou de tiques dans son pelage. Bien évidemment, comme mentionné plus haut, avant que cela n’arrive vous devrez avoir pris les précautions nécessaires en le protégeant régulièrement avec un produit adapté. 

Collier insectifuge pour les chatons Pipettes spot-on anti puces et tiques pour chat  Comprimés répulsifs puces et tiques
Pour protéger votre chat des puces et tiques, optez pour un collier, des pipettes ou des comprimés


Vous pouvez tout autant remarquer d’autres problèmes tels que des vomissements réguliers, une gastro-entérite, des reniflements et éternuements ou le nez qui coule. Cela signifie peut-être que votre chat a attrapé une maladie. Consultez votre vétérinaire.

Comment rendre heureux mon chat d’intérieur ?


Vous avez décidé et convenu que laisser votre chat vagabonder librement à l’extérieur présentait trop de dangers. Pour que votre animal puisse s’épanouir malgré cela, il faut équiper votre intérieur d’accessoires, de jouets et de jeux pour chats. Un chat d’appartement heureux, c’est complètement possible !

Équipez votre intérieur pour votre chat d’appartement


Il va de soi que vous devez mettre à la disposition de votre chat une litière. S’il n’est pas prévu que votre compagnon aille en extérieur, il va devoir faire ses besoins chez vous. Il existe plusieurs sortes de litières : à vous de choisir celle qui vous conviendra le mieux à vous et à votre chat. La litière doit s’accompagner d’un bac, d’une pelle et d’un tapis de litière pour retenir la poussière. 

Pour que votre chat puisse développer son instinct de chasseur chez vous, offrez-lui un arbre un chat. Il pourra y faire ses griffes mais aussi s’amuser à grimper, se cacher, observer, sauter et même y dormir. Plus un arbre à chat est grand et dispose de différents paliers, poteaux, niches et autres jeux, plus votre chat va s’y amuser et s’y défouler. 

Arbre à chat
Offrez ce grand arbre à chat à votre compagnon


L’herbe à chat est très importante pour les chats qui ne peuvent pas aller en extérieur. Elle répond à un véritable besoin de digestion. A force de se lécher en faisant sa toilette, le chat ingère de nombreux poils.

Si une grande majorité est éliminée naturellement, certains restent accumulés dans l’estomac de votre chat. L’herbe à chat va ainsi lui permettre de se purger en la mangeant. 

N’hésitez pas non plus à mettre à sa disposition moult jouets et jeux de toutes sortes. Et bien sûr, il doit toujours avoir à portée de pattes une gamelle d’eau.

Promenez-le grâce aux harnais pour chats


Saviez-vous qu’il existe des harnais et laisses pour chat ? Ce combo, pour chiens et chats est très pratique puisque vous allez pouvoir faire découvrir le monde extérieur à votre animal en totale sécurité. Le harnais et la laisse (souvent élastique) permettent de retenir votre chat et empêcher sa fuite. Avant de le sortir pour la première fois, vous devrez l’habituer au port du harnais dans votre maison.

Une fois dehors, laissez-vous guider par votre chat tout en restant attentif aux éventuels dangers. Des laisses très longues vous permettent aussi d’attacher votre chat dans le jardin sans pour autant qu’il ne puisse fuguer. Attention toutefois, une fois que votre chat aura pris goût aux promenades et diverses sorties, il ne pourra vite plus s’en passer !



Quel que soit le choix que vous décidez de faire, sachez que votre chat s’habituera ! Un chat d’intérieur n’est pas malheureux pour autant. Il s’agit simplement de mettre à sa disposition tout le matériel nécessaire dans votre maison pour qu’il puisse s’épanouir. A contrario, si vous décidez de laisser sortir votre chat dehors, suivez de près nos conseils afin de minimiser les dangers du monde extérieur